Howdy! You can edit this message in the Wolf Mesage Bar admin panel
close ×
+

yomiuri15:02


Le nouvel album de Maïa Barouh est un mélange de sons modernes,électroniques et chants puissants et gutturaux.
Des chants comme Soran bushi ou Aizu Bandaisan sont réarrangés de façon unique.
Née à Tokyo d’une mère Japonaise et d’un père français (le parolier et producteur Pierre Barouh),Maïa enchaine les voyages et rencontre de nombreux artistes musiciens de tout horizons depuis son très jeunes âge.
L’aventure de son dernier album a commencé après le séisme et le tsunami qui a touché le Japon en 2011. »je pense que nous avons besoin de nous accrocher à nos racines quand on est perdu…j’ai donc voulu me ressourcer dans ces chants mais tout en restant dans le courant contemporain, dans mon époque »
Le producteur, Martin Meissonnier est un producteur très renommé dans les musiques du monde. Le travail de son extrêmement subtil homogénéisent un répertoire qui est pourtant très varié entre chants traditionnel et compositions.
Maïa chantait déjà depuis quelque temps les chant traditionnel de l’ile de Amami Oshima et jouait depuis son adolescence dans les groupes chindon.
« en me ressourçant dans ces chants,j’ai découvert une vrai ressemblance entre les chants d’Asie et des chants d’ailleurs »
Mon père répétait souvent que les chants de fête de Aomori ressemblaient aux chants Napolitain!